Les formations pour travailler dans le cinéma et l'audiovisuel
Credit Photo Cottonbro Studio via Pexels Credit Photo Cottonbro Studio via Pexels

Les formations pour travailler dans le cinéma et l’audiovisuel

Vous voulez travailler dans le monde de l’audiovisuel et du cinéma ? Vous ne savez pas quelles formations suivre, ni quelles études entreprendre ? Le choix est en effet très vaste entre les écoles de ciné, les universités et les formations en art et audiovisuel. Si certaines formations mettent l’accent sur la praticité du métier, d’autres abordent la filière comme un art. Le point sur les différentes formations susceptibles de vous conduire au métier de l’audiovisuel et du cinéma.

Les écoles publiques de cinéma

Si vous voulez commencer votre parcours dans le cinéma en beauté, les deux grandes écoles publiques la Fémis et l’École nationale supérieure Louis Lumière ou ENSLL sont les plus recommandées. Toutefois, ces deux établissements ne prennent que les étudiants ayant un bac +2 au minimum et sont par ailleurs très sélectifs.

Les autres alternatifs sont l’Institut national d’audiovisuel ou INA et l’École européenne supérieure de l’image ou EESI. Ces deux établissements publics dispensent des formations dans le domaine de l’audiovisuel.

Pour la classe prépa, seul le ciné-sup lycée Guist’hau de Nantes en dispense. Mais cette classe prépa est très sélective. Elle est destinée aux élèves ayant un bac général avec de très bonnes notes. Enfin, avec le programme Égalité des chances, il y a une possibilité d’intégrer les ateliers Egalités des chances qui vous préparent au concours d’entrée à la Fémis et à l’école Louis Lumière.

Les écoles de cinéma gratuites

Les jeunes âgés de 18 à 25 ans ont la possibilité d’accéder à deux écoles de formations audiovisuelles : l’Ecole de la Cité créée par Luc Besson et le CinéFabrique à Lyon. Ces deux écoles sont gratuites. Aucun diplôme n’est exigé pour y accéder. Par contre, la sélection est sévère et se base sur la motivation et le parcours personnel des candidats.

En outre, les écoles d’art peuvent également fournir des formations pour certains métiers de l’audiovisuel. Toutefois, l’entrée dans ces écoles n’est pas évidente pour ceux qui n’ont jamais eu de pratique artistique.

Les universités du cinéma et de l’audiovisuel

Contrairement aux idées reçues, les universités de cinéma ne forment pas que des enseignants-chercheurs. En France, il y a en tout 80 formations universitaires en cinématographie. Les admissions dans ces universités se font sur sélection de dossiers.

La formation y est plutôt académique et s’oriente vers l’histoire, la théorie et l’esthétique du cinéma. Les étudiants suivent également des cours de sociologie, d’ethnologie et de linguistique. La formation est ainsi plus axée sur la culture générale. Mais, le principal atout d’une formation universitaire en cinématographie reste la maîtrise de la langue.

Les écoles privées

Les écoles privées de cinéma et d’audiovisuel ne manquent pas : CLCF, Esec, Arfis, ESRA, 3IS, etc. Il existe également des écoles de communication qui disposent d’une filière audiovisuelle. L’avantage de ces écoles est qu’elles sont souvent bien équipées en matériel de tournage.

Toutefois, les écoles privées ont le désavantage de coûter cher. En effet, les frais de scolarité varient entre 6000 et 8000 euros l’année. Il est ainsi conseillé de bien se renseigner avant d’intégrer une école. Il faut, entre autres se renseigner sur le statut de l’école ainsi que sur la validité des diplômes qu’elle délivre. Assurez-vous également que les certificats délivrés sont reconnus par la profession sinon, vous risquez de perdre des années d’étude.

Pour trouver les renseignements qu’il vous faut, il est conseillé de vous rendre aux journées portes ouvertes. N’hésitez pas non plus de discuter avec les étudiants et anciens étudiants ainsi que les enseignants de l’école. De telles discussions vous permettront d’avoir votre propre avis sur l’école et de décider en conséquence.

Le BTS

Un BTS en audiovisuel se prépare en deux ans. Il se fait soit dans un lycée public, soit dans un lycée privé soit dans une école. Une formation en BTS propose 5 options, à savoir le métier du son, le métier de l’image, les techniques d’ingénierie et d’exploitation des équipements, le montage et la postproduction ainsi que la gestion de production.

Cette formation requiert 8 à 12 semaines de stage. En général, un BTS permet aux étudiants d’être opérationnels dans le monde professionnel. Toutefois, la plupart décident de poursuivre à l’université ou dans une école.